Archives de avril, 2011

Souviens toi !

 
Peut-être, te souviens-tu de ces quais
Nous étions jeunes, nous étions gais
Le soleil brillait en ce mois de mai
La vie, les gens, tout nous souriaient

Puis un jour le monde a basculé
La lumière est devenue obscurité
Et notre peur une triste réalité
Guerre, mot terrible et d’actualité

J’ai quitté les quais pour les bois
Rejoindre ceux qui avaient la foi
Prendre les armes, défier la loi
Dans tes yeux, j’y ai lu ton émoi

La peur au ventre, je suis parti
Rien en moi d’un soldat aguerri
Mais plutôt cette terrible envie
De chasser et refouler l’ennemi

Loin de notre pays, de nos terres
Devant nous se dessinait l’enfer
La mort, les bombes, la misère
Mais dans l’espoir que peut-être,

Demain, te revoir, pour toujours
Mais seras-tu là mon amour ?
Je .........