Archives de septembre, 2013

L’écolier

 
La salle a une odeur de craie
Le vieux tableau noir l’effraie
Au mur, les grandes cartes l’observent
Assis au dernier rang, l’enfant rêve
Un doux parfum de liberté l’habite
Dans le vieux poêle, le bois crépite
Comme une musique monotone
La voix du maître bourdonne
L’élève n’écoute pas, il est ailleurs
La vieille pendule égraine les heures
Le temps lui aussi semble s’ennuyer
Sur la table, reposent ses cahiers
Parmi eux, un petit carnet à spirales
Dessus, entre les ratures, s’étalent
Ses angoisses, ses rêves, ses folies
Bien sûr, il le sait, c’est un incompris
Sa page d’écriture est tachée d’encre
On va de nouveau le traiter de cancre
Et soudain cet appel tant redouté
Au tableau ! Cela le fait paniquer
Les moqueries, les railleries fusent
Dans .........