Archives de octobre, 2015

Le fugitif

 

Une nuit sans lune
Sans larme aucune
Un mot s’est enfui
D’une page jaunie

Abandonnant au matin
Un article orphelin
Une phrase en suspens
Un texte sans aucun sens

L’adjectif, bien accordé
Pleura son ami envolé
Les petites virgules
tinrent conciliabule

Le verbe, vêtu de son bel imparfait
Exprima sa tristesse et ses regrets
Les points devinrent interrogation
Entre les lignes, tant de questions

La fière lettrine, issue de la noblesse
Jugea et condamna cette bassesse
Ce sans-majuscule, au nom si ordinaire
N’était pour elle, qu’un révolutionnaire

Ne se nommait-il pas, liberté !

livre

.........