Les amants du vieux porche

 
fichier audio

( Avec la voix de Micheline )

sous ce vieux porche discret
Ils se rencontrent en secret
Sous le regard des passants
Parfois si méprisant

Deux amants sous un porche
Deux êtres que tout rapproche

S’enlacent et s’embrassent
Se respirent et se caressent
S’unissent par leurs bouches
Et leurs mains qui se touchent

Deux amants sous un porche
Deux êtres que tout rapproche

Un couple illégitime, deux amants
Retrouvant ainsi leurs seize ans
Réunis par la même folie
Unis par la même envie

Deux amants sous un porche
Deux êtres que tout rapproche

ils ne peuvent cacher leur émoi
Sans en connaître le pourquoi
Une passion dévorante
Douce et enivrante !

Deux amants sous un porche
Deux êtres que tout rapproche

Mais où sont leurs seize ans ?
Et leurs rêves d’adolescents ?
Les voici a l’automne de la vie
Et toujours les mêmes envies

Deux amants sous un porche
Deux êtres que tout rapproche

Ne les voyez pas coupable !
De cet amour si fatal
Ne les blâmez pas !
Ne les jugez pas !

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Merci de ton passage Monique !

Pourquoi les blâmer ?
.S’ils sont heureux ……….
C’est le principal……
Très beau poème……

La folie est de tout âge , la vie elle même n’est-elle pas une suite d’idées folles .. Les sentiments ne se décrètent pas , ils sont là ou pas .. Ils peuvent se manifester à cœur ouvert en demi teinte ou rester silencieux .. De nouvelles sensations , attirance réciproque .. Peut-on être fidèle toute une vie .. Chacun à une vie intime qui n’appartient qu’à lui .. L’important c’est de suivre ses désirs .. Et comme tu le dis si bien Dany ne les jugez pas , ne les blâmez pas ..

Aimer C’est notre plus belle liberté

C’est pourtant presque toujours ce qui se passe pourtant… Jugement, morale et… Jalousie…
Merci pour ce poème sensible sur ce beau sujet si délicat à traiter.

Chacun(e) a sa propre vie;
Personne n’a aucune envie;
De juger ou de condamner
Ces deux coeurs bien-aimés

Pourquoi blâmer ces « vieux amants » (comme chantait Brel)?

J’aime bien il est des lieux,
des souvenirs et des amours
Que l’on garde précieusement,
ceux là qu’on cache et qui sont nous
A qui et à quoi sommes-nous fidèles?

Besoin d’une torche ?
Sous le p’tit porche ?

On se demande encore !
Quel drôle de décor !

A l’abri des regards…
Nos deux lascars…

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)