Avant

Avant

Un baiser ne faisait aucun mal
Le bonheur était chose banale
Nous pouvions nous tenir la main
Et le temps semblait plus serein

Aujourd’hui

Aujourd’hui, le monde s’est figé
les sourires se sont masqués
Face à l’infiniment petit
L’avenir s’est assombri

Demain

Une leçon pour toute l’humanité
Mais dans cette course insensée
À l’argent, la richesse , au profit
Mettrons nous fin à cette folie ?

Et après ?

Il aura ainsi suffit de ce petit rien
Pour que notre futur soit incertain
Les hommes pleurent
La planète se meurt

 

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image par Thanks for your Like • donations welcome de Pixabay

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

J’ai parlé aujourd’hui au soleil.
Il était tendre et familier
et jouait avec les enfants
ce n’est pas tous les jours ainsi.
Une très belle jeune femme
sous son masque
s’est mise à en jouer
et cette musique masquée
était un hommage de plus
aux douceurs sans mesure
des peaux contre la peau
des vents contre le vent
et des cordes vocales
que le soleil touche parfois
de ses doigts dorés de soleil.
Du bonheur circulait
d’une rame à l’autre
des tramways.

De nouveau un  » Avant  » dans notre  » Futur  » , je le souhaite de tout cœur . Merci Dany pour la justesse de tes mots

Pour chaque commentaire avec une adresse valide, une version pdf du carnet vous sera envoyée gratuitement


(requis)

(requis)