Poèmes

L’automne

De cette terre enfin mise à nue, S’évapore telle une âme perdue, Qu’un petit vent frais d’automne,