Poèmes

L’automne de la vie

Les enfants se sont envolés, Vers une nouvelle destinée, Les voici seuls maintenant


La rentrée

De nouveau, il pousse cette porte, Un sentiment d’amertume l’emporte,Voila, déjà, il regrette


Le paysan

Ployé sous le poids des ans, Il pleure, le paysan, Il pleure sa terre


Il aura suffit

Sur les terres brûlantes de l’enfer, J’ai humé le parfum doux et amer, De plantes aux plaisirs éphémères


Cette nuit là

Je me souviens de cette nuit là, Celle-ci était chaude et humide