Textes

Fend la bise

 
Quelques oiseaux en mal de perchoir, squattent sa vielle capote percée et un vieux matou a élu domicile sur sa banquette arrière. Des canettes de red bull ainsi que d’étranges mégots jonchent son plancher, sûrement abandonnés par des gosses du quartier venus ici s’éclater à l’abri des regards. Les sièges sont déchirés et le pommeau du levier de vitesse est manquant. Des feuilles mortes, poussées par le vent ont trouvé refuge sous elle, à l’avant droit, une roue crevée, sans doute dû à un coup de lame mal intentionné, lui donne un air bancale. Un phare au verre brisé pendouille lamentablement. Deux amendes déposées sur son pare-brise attestent d’une surveillance particulièrement assidue de la police municipale. Sa présence en ces lieux est comptée, elle le sait bien. Ses ailes, le plancher côté chauffeur et ses bas de caisses sont mangés par une rouille vorace. Bien sûr, elle .........