Textes

Lettre à France bleu

 

Il ya parfois des mots difficiles à dire, à exprimer, les mots d’amour sont de ceux là. Un «je t’aime» doit surtout être sincère et susurré tendrement à l’oreille de sa bien aimée. Comprenez donc que lorsque cette bien aimée est un célébrité, une radio de renom, une voix, une fréquence, une star sur les ondes cela complique évidement les choses. Moi, le parfait inconnu, un moins que rien, j’ose tenter ma chance auprès de cette grande Dame ! Je crois qu’il n’y a rien de plus angoissant que cette idée. C’est cette radio qui chaque jour, même dans les moments les plus noirs, me fait rire et sourire, vivre et espérer des lendemains plus merveilleux et mon humeur devient vagabonde. «Elle», c’est le bleu du ciel, un soleil lumineux, une voix envoûtante, le doux parfum de notre région, «Elle» c’est une chanson, une ritournelle, une écoute attentive de ses auditeurs, «Elle», c’est notre drapeau, notre identité, «Elle», c’est nous ! Tout simplement, notre station.

Vos paroles, vos jeux et tout particulièrement le «vache de jeu», votre musique se répandent de part les ondes, des hautes montagnes du jura aux rives luxuriantes de l’Ile verte, des plateaux du haut Doubs aux vignobles jurassiens. France bleu vous êtes notre princesse, notre fée à nous, le petit peuple de la Comté. Et ce petit peuple aujourd’hui vous remercie de votre présence dans notre vie de chaque jour. Je voudrais être votre apôtre, votre porte parole, bien que cela ne soit pas nécessaire. Alors je serai simple .........