Cette nuit là

 

Je me souviens de cette nuit là
Celle-ci était chaude et humide

Je me souviens de cette nuit là
Nous partions écumer les bars

Je me souviens de cette nuit là
Le bison blanc était à l’ affiche

Je me souviens de cette nuit là
L’air avait une odeur de poudre

Je me souviens de cette nuit là
Quand il s’écroula dans mes bras

Je me souviens de cette nuit là
Il y avait des cris et des pleurs

Je me souviens de cette nuit là
Le sang coulait dans le caniveau

Je me souviens de cette nuit là
Où j’ai couché avec mon arme

Cela fait pourtant bien longtemps
Mais je me souviens de cette nuit là

le palmier en zinc

 

La petite histoire

Le 15 décembre 1977, à Djibouti, le restaurant le Palmier en zinc était victime d’un attentat,

La soirée s’annonçait plutôt agréable, au programme une descente au Tokyo bar, je pense que cela rappellera des souvenirs à certains. Enfin bref ! après avoir bu un planteur au Tropicana, nous traversons la place Ménélik pour se diriger vers le Quartier 2, mais à peine arrivés à la rambarde, nous sommes surpris par une coupure générale, suivi immédiatement de plusieurs déflagrations. Retour rapide sur la place, la foule s’agite en tout sens,. Un type que je connais, se dirige vers moi en titubant, je me dis qu’il n’a pas du sucer que des glaçons et s’écroule dans mes bras, il a le dos en sang, le palmier à sauter, me dit-il. Refusant d’être conduit à l’hôpital militaire, nous le chargeons dans un taxi pour le déposer au Héron. Puis nous retournons en ville, direction le ciné, je me souviens encore du film, « le bison blanc ». La PM nous cueillera à la sortie, je finirai ma nuit en tenue de combat et mon arme comme compagne à défaut d’une naya.

(Djibouti 1977)

 

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Triste souvenir , encore trop présent dans ta mémoire .. Mais comment peut-on oublier ?.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)