La mort

 
Le temps m’abandonne et s’enfuit
La lumière, fait place à la nuit
Il n’y aura plus de demain
Mais des jours incertains
Le mal est là et me ronge
Et dans l’abîme, je plonge
De rêves en cauchemars
Ma vie prend du retard
La mort me fait des sourires
Et si jamais, il me faut partir
Elle n’aura pas raison
Ce sera ma décision
Je ne baisserai pas les yeux
Et n’implorerai pas Dieu
Jusqu’au bout, je serai le maître
Libre de décider et de faire
!

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Malheureusement même si on tient fort à la vie,quand l’heure arrive ce sera l’heure et pas autre alternative,beau texte.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)