L’augmentation

 
Il a préparé son discours,
Depuis des jours et des jours
Et il est là, tout penaud
L’ouvrier, devant le bureau
Coincé dans sa tenue
Angoissé et ému.
Je vous en prie, asseyez-vous!
Que puis-je pour vous?
Ah! Oui, une augmentation!
J’entends votre revendication
Mais vu la conjoncture actuelle
Et en ces temps difficiles
Vous comprenez le danger
Pour notre société
Je dis bien, la nôtre
Car c’est aussi la vôtre.
L’ouvrier en reste pantois
Se moquerait-il de moi?
Mais le patron continu
Sans aucune retenue.
Vous êtes un exemple,
Un employé modèle!
A l’écoute de ces propos
Le salarié ne trouve les mots
Trente années de turbin
A se lever chaque matin
Pour en arriver là.
L’ouvrier se sent bien las,
Ils prennent congé
Se souhaitent bonne journée,
Le patron rejoint sa porche
L’ouvrier sa deuche
Triste, mais très digne
Courbant l’échine

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés
 

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)