L’automne

 

De cette terre enfin mise à nue
S’évapore telle une âme perdue
Qu’un petit vent frais d’automne
Disperse de par la campagne
Une brume légère et ouatée
Mélangée au parfum acidulé
D’une terre, enfin mise en repos
Seul, le cris rauque du corbeau
Se gavant d’un repas savoureux
Au plus profond de ces sillons
Que trace un vieux percheron
Heureux, malgré l’habitude
Perturbe cette douce plénitude
Dans le ciel, des nuages capricieux
Poussés par un petit air malicieux
Comme une bande d’enfants
Se chamaillent joyeusement

 

automne, AQUARELLE

Aquarelle, Dany

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Merci beaucoup Dany pour cette description graphique et poétique remarquable de l’automne et de ses premiers frimas qui colorent si majestueusement la campagne.
Si tu me le permets, tu as fais considérablement des progrès.
Ton poème est en harmonie totale avec ton aquarelle si suave et si délicate.

Un grand merci Milo,pour ce commentaire et cette petite visite

L’automne est là avec son charme romantique , amertumement beau.

Merci Florence pour ton commentaire, et oui l’automne est là !

Le parfum fruité , légèrement sucré de cette terre en sommeil , chatouille joyeusement mes narines , je savoure la douceur de tes mots , j’écoute le silence , je m’évade , tout est beau , pas de doute , c’est l’automne ….. Charme du paysage , beau dégradé de couleurs pastel ,un joli rose poudré , très délicat , tendresse particulière pour cette aquarelle .. Merci Dany .

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)