Le petit banc

 
fichier audio
( fond sonore et voix de Marianne )

Il y avait dans ma rue
Abrité par un feuillu,
Un tout petit banc
Un petit banc tout blanc.

Il en a connu des enfants
Des vieux et des amants
Il en a vu des pleurs
Des larmes et des rires

Il en a entendu des confidences
Des paroles et des silences
Il en a partagé des secrets
Des joies et des regrets.

Et quelques fois, la nuit venue
Sous la protection du feuillu
Il offrait repos et silence
A des vagabonds en errance

Mais les années ont passé
Et la rue a bien changé
Pour tous ces services rendus
Le petit banc fut mis au rebut

C’était un tout petit banc
Un petit banc tout blanc.

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés
 

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Au revoir Marianne !

Nous serons tous des petits bancs, un jour……))))

Un poème frais quoi que triste récité par la xoix d’une grande amie . Merci pour cette émotion indéfinissable

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)