Le vieux livre

 

Je viens vous parler ici
De mon meilleur ami
Que les affres de la vie
Ont quelque peu vieilli

Sous sa couverture usagée
Des pages cornées
Par les mains pressées
D’un lecteur passionné

Sur ses feuilles jaunies
A l’encre noir sont écrits
Les vers interdits
D’un poète maudit

Le prendre, le tenir
Le toucher, le sentir
L’ouvrir, le lire
Est un plaisir

Ce n’est qu’un livre
Moi, il m’enivre !

rimbaud livre

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

très bel écrit
au plaisir de vous relire

Il me suffit de quelques « vers » de ce « ces pages » qui me « livres » un parfum de terres lointaines et m’enivre

« Livre » à toi d’écrire un si joli poème… Compliment en « vers » toi…
Amicalement

Merci François, amitié;

Magnifique Dany!

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)