Les réfugiés

 
Ils sont venus d’ailleurs
Vers un monde meilleur
Sur un navire fantôme, dérivant
Avec hommes, femmes et enfants
À jamais bannis de leur terre
Fuyant la guerre et la misère
Poussés par un vent de détresse
Sur les côtes de France
Abandonnés sur une grève
Par des marchands de rêves
Avec pour seule richesse
Leur désespoir et leur tristesse

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

 

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)