L’ombre qui marche

 
Je suis l’ombre qui marche
Sans cesse et sans relâche

Dans les rues, sur les murs
Mes pas sont un murmure

Je me noie dans vos traces
Seul le crépuscule m’efface

Amie fidèle et impalpable
Vêtue de noir, insaisissable

Je ne suis qu’un fantôme
Une silhouette sans âme

Sans cesse et sans relâche
Je suis l’ombre qui marche

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés.

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)