Petit bonhomme

Pas plus haut que trois pommes,
Et tu te prends pour un homme.
Tu sais tout, et as tout vu.
Jamais donné, toujours reçu,
N’écoute ni ton père, ni ta mère,
Tu veux être et paraître.
Mais petit bonhomme
Ce n’est pas çà un homme!
Ne bouscule pas ton destin.
Attend donc demain.
Le temps t’apprendra à vivre
Et la vie à pleurer et à rire.
Sache que le gosse d’hier
Mon fils, c’était ton père.
Et l’homme de demain
Se sera toi gamin.
Allons, patience,
Vis ton enfance.

enfant

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le temps t’apprendra à vivre .. La beauté de l’enfance c’est la magie de l’innocence …

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)