Peur sur la ville

 

La nuit tombe lentement sur le quartier
De pâles réverbères aux lampes fatiguées
Tentent désespérément d’éclairer les rues
Que les badauds abandonnent le soir venu

C’est l’heure des scooters
Des voyous, des dealers

Le tram déserté à cette heure tardive
Chemine tel une chenille qui s’active
Quelque part, au loin, résonnent
Dans la cité, des cris , des klaxons

C’est l’heure des scooters
Des voyous, des dealers

Des silhouettes envahissent les lieux
Des ombres rôdent sous les cieux
La peur gagne les tours environnantes
Les entrées, squattées, sont interdites

C’est l’heure des scooters
Des voyous, des dealers

Si demain, est un nouveau jour
Si demain la vie reprend son cours
Le soir pourtant, autour des tours
De nouveau, ils seront de retour

Ce sera l’heure des scooters
Des voyous, des dealers

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Image issue de : macommune.info

La petite histoire :

Trafic de drogue : Besançon, une dérive à la marseillaise
Comme dans la cité phocéenne, les fusillades s’enchaînent à Besançon dans le quartier de Planoise, depuis deux mois. Gangrenée par le trafic de drogue, la cité est aussi touchée par des difficultés de logement et des problèmes sociaux.

(  http://www.leparisien.fr/)

 

Pendant 10 années j’ai travaillé au quartier. Je l’ai vu se dégrader petit à petit et la violence se répandre, propagée par une petite minorité, faite de trafiquants et de petites frappes, au grand dam d’une population multiculturelle, silencieuse et pacifique.

D@ny

 

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pouvoir un jour changer la fin .
Ce quartier , n’est plus à maudire
De nouveau ,il fait bon vivre
C’était l’heure des scooters
Des voyous, des dealers

Pour chaque commentaire avec une adresse valide, une version pdf du carnet vous sera envoyée gratuitement


(requis)

(requis)