Sur l’autre bord

 

Quand arrivera le jour de l’instant venu
Je partirai pour le pays des âmes perdues
Là, d’où, personne n’est jamais revenu

Il me faudra juste franchir le pas
Pousser les portes de l’au-de là
Ne pas se retourner,sur mes pas

Plongé dans le fleuve de l’oubli
Frontière entre l’enfer et la vie
J’y boirai son eau jusqu’à la lie

Je monterai sur la barque de Charon
Passerai sur l’autre rive de l’Achéron
Fleuve, aux eaux mortelles, si profond

Dans cette immensité du néant
Là où, règne en maître, Satan
J’errerai, seul, indéfiniment

 

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Quoiqu’il arrive ,on est et on sera toujours seul avec le poids de sa conscience,ici et peut être aussi dans l’au delà…

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)