Tatouage

 

Ces signes indélébiles sur sa peau burinée
Ce sont les images d’une vie tourmentée
Des souvenirs qui l’ont à jamais marqué

Des noms de femmes, le diable, la mort
Sur sa peau, s’affichent comme un décor
Tant d’histoires que parfois il se remémore

Ses amours, ses guerres, ses peurs
Tatoués sur son corps, dans son cœur
Pour toujours, jusqu’à sa dernière heure

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

La petite histoire

Albert Londres parlait de « la poésie des mauvais garçons ». On les appelle aussi « les bousilles »,  ou plus communément « les tatouages ».

Extrait de lci.fr

À l’origine, le tatouage était un signe d’appartenance à un peuple. Popularisé par les populations marginales durant le XXème siècle, il est aujourd’hui devenu plus esthétique et touche beaucoup plus de monde. En France, une personne sur dix serait tatouée. Retour rapide sur l’histoire du tatouage…………
lire l’article en totalité sur lci.fr

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il faut avoir du courage pour se tatouer
Il faut aussi avoir de la mémoire ou au moins quelques idéaux qui ne sont pas ceux du commun des mortels …

Une douce amertume aux parfums lointains .

Pour chaque commentaire avec une adresse valide, une version pdf du carnet vous sera envoyée gratuitement


(requis)

(requis)