Banlieue

 
Ce n’est qu’un chien
Et moi, je ne suis rien.
Rien qu’un vagabond
Dont il est le compagnon.
Un gosse de la rue,
Né de père inconnu
La ville et sa misère
Sont mon seul univers.
Et si je crache ma haine
C’est pour cacher ma peine.
Je ne tue pas les keufs
Et ne viole pas les meufs.
Pourtant tous les bourgeois
Me montrent du doigt.
Moi, le sans-abri
On me traite avec mépris.
Alors, je crie mon refus
D’être pris pour un rebut.
Et si de la couleur de ma peau
Il me faut en faire un drapeau
Partisans de Lucifer
Vous connaîtrez l’enfer.

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés
 

photo récupérée sur le web

sdf

Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire, ou de le liker, merci à vous!

Commentaires

Il est vrai que malheureusement, ils sont trop souvent invisibles ou inspirent ce que vous décrivez

Oui c’est insupportable Guy de voir des personnes ainsi dans la rue avec pour juste bagage une couverture et un sac ou toute leur vie se cache dedans… Moi souvent je donne du pain du lait mais je sais que ça n’est pas suffisant, c’est pas normal qu’en 2016 ces gens ai pour matelas un carton et pour seul chauffage des bouches d’aérations… Pensons a eux..Merci

Le Monsieur. Sur le trottoir , insupportable à mes. Yeux !!!

Malheureusement notre réalité, Ou règne l’égoïsme,la haine,le racisme,la jalousie ni pitie ,ni amour ,ni fraternite

Très touchant…qui ne laisse pas indifférent !

magnifique et si vrai, il est si difficile de comprendre ce que ressent un sans abri, et lorsqu’on les voit sourire, c’est très souvent à leur chien; et c’est beau; malheureusement, il existe très peu de lieux où l’on accepte les chiens, et pourtant, comment demander de laisser son meilleur ami à la porte, alors qu’on partage tout avec lui

quel beau poème… j’aime beaucoup… touchant….

demain c est peut etre moi

c’est vraiment triste et surtout en ces périodes

Si tristement beau ! Nous sommes si peu de chose , mais heureusement il nous reste les mots .

Ce n’est pas rien c’est un humain et son chien dans un monde inhumain.

Très beau et malheureusement réaliste !!

merci pour cet hommage au sans abris c est la période pour penser a eux

merci pour cet hommage au sans abris c est la période pour penser a eux

Merci c’est triste touchant mais réel

l’enfer existe et il est sur terre pour certainne personne

Il n’y a que les frontières que l’homme met… Sans cela elle n’exsteraient pas…

C’est clair vous devriez avoir honte !! Ses pauvres gens fuient la guerre l’horreur la famine le froid la mort !!!! Une misère n’est pas moins importante qu’une autre !! Je ne vous souhaite jamais de vivre cela a l’abri sur votre canapé devant votre télé vous vous permettez des mots qui ne devraient sortir d’aucune bouche !!! Savez vous ce que c’est de devoir quitter son pays sa famille de devoir laisser derrière soi les corps de ses enfants de ses parents des êtres qui vous sont chérs de les voir mourir dans l’indifférence du reste du monde ou pire dans le mépris de gens comme vous !!! Comment se prétendre poète avec des paroles comme les votre la poésie doit soulager les cœurs et soigner les âmes pas inciter à la haine d’une communauté ou d’une autre !!! Honte à vous !!!

Elisa Brigitte, allez à calais et vous verrez l’abri des migrants…et puis tout être vivant est égal.

Texte très touchant et bien triste!! Profonde pensée pour eux ..

La clarté de ce poème lui rend toute sa beauté.
Plainte recevable contre l’injustice qui engendre la misère.
Lu , apprécié et approuvé.

J’adore ce genre de texte, de ceux qui parlent des autres et de la dure réalité.

Bravo dany tu as su saisir une réalité

J’aime beaucoup,texte très realiste sur la banlieue et les sans abris.c’est tout a votre honneur ce texte si bien écrit

Oui, malheureusement très réaliste… Et quelle indifférence face à cette misère…

Un migrant est aussi u un être humain et tous les etres humains ont droit a la dignité quelqu’ILS soient et le chien est un animal faisant parti intégrante de notre société qui elle est responsable.donc nous sommes tous responsable si nous ne donnant pas la main a quelqu’un qui a besoin sans distinction ni de race ni de couleurs et cela s’appelle de l’humanisme.

C’est tellement beau et triste à la fois .

oui tu n es qu un chien tu n es qu un humain on ne te vois pas on te marche dessus tu es rien un migrand sera a l abri toi tu es français tu es dehors moi je te vois jhe te parmle je te done un café et toi tu es un ami pour moi un humain et je te loge te donne un manteau une couverture ! et a manger pour ton chien tu es quelquechose un humain et toutou un être vivant !!

Heureusement qu’il y a ce compagnon qui s’attache à son maître.
Très beau poème, aussi simple et léger merci Dany

Oui merci c’est triste et touchant j’espère qu’il s’en sortira j’envoie mes meilleures pensée pour eux

Si tristement beau ! Nous sommes si peu de chose , mais heureusement il nous reste les mots .


Déposez dans cette boite, un mot, un sourire, une larme .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.