Banlieue

 
Ce n’est qu’un chien
Et moi, je ne suis rien.
Rien qu’un vagabond
Dont il est le compagnon.
Un gosse de la rue,
Né de père inconnu
La ville et sa misère
Sont mon seul univers.
Et si je crache ma haine
C’est pour cacher ma peine.
Je ne tue pas les keufs
Et ne viole pas les meufs.
Pourtant tous les bourgeois
Me montrent du doigt.
Moi, le sans-abri
On me traite avec mépris.
Alors, je crie mon refus
D’être pris pour un rebut.
Et si de la couleur de ma peau
Il me faut en faire un drapeau
Partisans de Lucifer
Vous connaîtrez l’enfer.

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés
 

photo récupérée sur le web

sdf

Déposez dans cette boite, un mot, un sourire, une larme .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.