Khamsin

Terre de feu et de misère,
D’aventure et de mystère
Là, où depuis des millénaires
Souffle le vent du désert.

Emportant avec lui,
Vers la mystérieuse Éthiopie
En des lieux inconnus,
L’esprit du poète disparu.

Ne laissant sur son passage,
Et pour unique paysage
Des cailloux sans âge.

rimbaud-djibouti-afrique
Aquarelle, Dany

La petite histoire

Djibouti, pays mythique, c’est là que je débarque en mars 1977, j’ignorais ce jour-là, que ce pays allait me marquer à vie. Sur cette partie de l’Afrique, surnommée la Corne ( al oueb) où le poète Rimbaud, abandonné des muses chercha fortune, trafiquant d’armes, commerce de café, il n’y trouva que l’aventure. Pour Monfreid, l’écrivain, l’aventurier, le navigateur, cette partie du monde n’avait aucun secret. Leurs points communs, le respect de ce pays ainsi que celui de ses habitants.

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés.

Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire, ou de le liker, merci à vous!

Commentaires

“Bannières de mai” Un très beau poème du poète disparu , merci de nous le rappeler Marc.

Le ciel est joli comme un ange.
L’azur et l’onde communient.
Je sors. Si un rayon me blesse
Je succomberai sur la mousse.
A Rimbaud .
Merci de nous faire revivre l’âme du poète disparu .

Peut être un jour à notre porte , il n’y aurai rien d’étonnant !merci Jean !

C’est amusant parce que la dernière fois que j’ai vu le mot « khamsin » , c’est en lisant Tintin.. ( « Au pays de l’or noir ») je crois..
Les temps qui arrivent risquent de le rendre encore plus terrible, encore plus brûlant …


Déposez dans cette boite, un mot, un sourire, une larme .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.