La p’tite reine

Elle file, elle fonce sur son p’tit vélo
Elle pédale fort pour faire un chrono
Digne représentante de la petite reine
Elle souffre, elle fatigue, elle peine,
Appuie, s’accroche, rien ne l’arrête
Ni le vent, ni le temps, ni les pentes
Pas même le géant du Ventoux
Elle grimpe et va jusqu’au bout
Malgré le temps qui passe
Jamais elle ne se lasse

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

image issue du web

Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire, ou de le liker, merci à vous!

Commentaires

Merci beaucoup Andrée !

J’aime tout, de vous, c’est si jolie ce petit poème.

ahahah ! merci Jacques !

Très féminine Betty Boop, bas et jarretelles. Merci Mesdames d’être là pour nous. Merci à toi Dany de les glorifier. Pas trop quand même.

Quelle belle image de la femme, forte et sensuelle à la fois . Elles nous aiment, nous protègent, sans jamais baisser les bras .Elles sont toujours là quand parfois nous nous effondrons . Le temps passe , jamais elle ne se lasse .. Merci Dany de ce petit clin d’œil à Betty Boop …

On était tous amoureux d’elle
On se sentait pousser des ailes
A bicyclette
Sur les petits chemins de terre
On a souvent vécu l’enfer
Pour ne pas mettre pied à terre
Devant Paulette …


Déposez dans cette boite, un mot, un sourire, une larme .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.