L’enfer

 

Un mauvais coup, un faux pas
M’ont fait passer de vie à trépas
Et me voici devant saint Pierre
L’âme damnée de Dieu le père
À l’expression de son regard
Il en pense long à mon égard
Mais après tout, qu’en ai-je à faire
Je ne suis pas ici pour lui plaire
N’étant surtout pas un saint
Et encore moins un chérubin
Même si les voies du seigneur
Comme d’autres d’ailleurs
Sont, dit-on impénétrables
Que dans son abysse anal
Il y glisse sa morale et tutti quanti
Et me voilà tricard au paradis !
Bon, que me reste-il, le purgatoire ?
Je n’ose même pas y croire
Vu mes états de service
Qui n’ont rien d’un novice
Mieux vaut plier bagage
Descendre quelques étages
Jusqu’aux portes de l’enfer
A la plus grande joie de Lucifer
Et au royaume des ténèbres
Retrouver mes frères de misères
À toi qui te fends la gueule
Je t’attendrai sur le seuil

À bientôt.

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

enfer

Image en provenance de pixabay.com

Déposez dans cette boite, un mot, un sourire, une larme .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.