L’hirondelle et le corbeau

fichier audio

( Avec la voix de Micheline )

Elle avait écouté son instinct
Qui la poussait à suivre les siens
Hirondelle est partie vers le sud
Abandonnant corbeau à sa solitude

Elle reviendrait, il en était certain
Mais pas avant le printemps prochain
Le temps est long quand on attend
Le cœur est gros quand souffle le vent

De la savoir là-bas
Corbeau se sentait las
Le soleil lui-même
En avait la flemme
Il ne montait pas très haut
Et se couchait très tôt

Les premiers flocons tombèrent
Annonçant le début de l’hiver
Celui-ci fut très rigoureux
Mais corbeau était vigoureux

Puis de nouveau arriva le printemps
Il se sentait revivre maintenant
Du haut de son arbre, il regarde
Observe, scrute et lui tarde
Nourrissant le secret espoir
Un jour de l’apercevoir

Puis, un matin réapparut sa belle
Virevoltant avec sa grâce habituelle
Hirondelle était enfin de retour
Et avec elle, la saison des amours

Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés

Image par Sbringser de Pixabay

Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire, ou de le liker, merci à vous!

Commentaires

Merci beaucoup Henri, pour ce compliment.

L’hirondelle et le corbeau, nos écritures étaient sœurs comme nos cœurs étaient frères.. Les marques d’amitié de Théophile Gauthier pour Gérard De Nerval.. Évidemment ce n’est pas le même sens, mais j’aime le style de votre écriture..

Vous êtes vraiment doué Dany ! Votre sensibilité m’émeut ! Je ne vais plus regarder les corbeaux et les hirondelles qui viennent me rendre visite de la même façon dorénavant ! Vive l’espoir ! Au plaisir de vous lire à nouveau, bonne nuit à vous !

Belle image du corbeau , il espère voir revenir son hirondelle .. Comme dans la vie croire à des jours meilleurs .. Après la pluie , le beau temps ..


Déposez dans cette boite, un mot, un sourire, une larme .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.