Rolf Steiner

Le dernier Condottière

Il était l’homme des terres lointainesLe soldat des batailles incertainesMercenaire d’un monde disparuAu royaume des soldats perdus D’un carré rouge, il en fit son emblèmeSur cette terre d’Afrique, il prit les armesCombattant au côté du peuple noirOù son nom entra dans l’histoire Sans aucun doute, un chien de guerreMais peut-être …

Mes enfants

Ils sont mon sangMes gosses, mes enfantsChair de ma chairD’eux je suis fierIls sont mon cœurMa joie, mon bonheurFilles et garçonAnges ou démonsMa richesseMa tendresse A Céline, Sandrine, Stéphanie, Alexandre Copyright © 2001 [carnet à spirales] Dany – Tous droits réservés